Le rachat de crédit pour particuliers : Qu'est ce que c'est ?
Le rachat de crédit pour particuliers : Qu'est ce que c'est ?
Le rachat de crédit pour particuliers : Qu’est ce que c’est ?

 

Faire un usage raisonné du crédit, c’est vivre avec son temps. Qui -aujourd’hui- accepterait de s’astreindre à des années d’épargne pour s’acheter une voiture ou jusqu’à la retraite pour devenir propriétaire de son logement ?

Mais des impondérables peuvent survenir et les crédits devenir la cause de difficultés financières entraînant des conséquences plus ou moins graves sur nos conditions de vie.

Heureusement des solutions existent pour y remédier, au premier rang desquelles le rachat de crédits, même si cette technique bancaire innovante qui connaît un franc succès n’est pas réservée aux personnes malendettées ou  surendettées.

Pour faire simple, le malendettement peut être corrigé par le regroupement de crédits tandis que le surendettement (qui ne porte pas seulement sur des emprunts) doit, le plus souvent, faire l’objet de la procédure légale gérée par les commissions de surendettement de la Banque de France.

Le rachat de crédits n’entraîne aucun fichage ni inscription sur un fichier ou répertoire quelconque, alors que que le traitement social du surendettement fait l’objet d’une inscription sur e FICP.

Malendetté ou surendetté ?

Le malendettement comme le surendettement ont pour causes, dans l’immense majorité des cas, les aléas de l’existence appelés « accidents de vie » comme le divorce ou une séparation, la perte d’emploi, une incapacité de travail plus ou moins longue suite à un accident ou à une maladie, un redressement fiscal, le décès d’un proche, etc. On parle alors de « surendettement passif » puisque c’est à la suite d’une baisse de revenus que le poids des crédits est devenu trop lourd et déséquilibre le budget familial.

Dans d’autres circonstances, l’endettement excessif peut être la cause de charges supplémentaires nouvelles : études supérieures des enfants loin du domicile familial ou aide à leur installation dans la vie active, secours apporté à des ascendants tombés dans la dépendance, une reconversion professionnelle, voire tout simplement une boulimie d’achat durant une phase dépressive. Après tout, le marketing est si redoutable qu’il est quelques fois bien difficile d’y résister !

 

La solution responsable : le regroupement de crédits

Dans l’un ou l’autre cas, le rachat de crédits peut corriger le déséquilibre budgétaire induit et vous permettre de retrouver un niveau de vie confortable grâce à un « taux d’effort » satisfaisant.

Le regroupement de crédits constitue une solution responsable dans tous les sens du terme.

Il s’agit d’une technique bancaire privée qui n’a rien à voir avec le traitement social du surendettement.

Le prêt de restructuration n’est ni plus ni moins qu’un crédit de substitution à tous ceux qu’il consolide.

Il n’efface pas l’endettement mais il le rend facile à vivre.

Un produit bancaire multifonctions

Le rachat de crédits a bien d’autres usages que la resolvabilisation.

Le réaménagement de prêts peut être pratiqué lorsqu’on souhaite financer un projet, comme l’installation d’une piscine par exemple, sans augmenter son taux d’effort ou déséquilibrer son budget.

Le renégociation ou le rachat de prêt immobilier peut permettre de bénéficier d’une baisse des taux ou, dans la situation inverse, de passer d’un taux révisable à un taux fixe.

Lorsqu’on a souscrit plusieurs crédits renouvelables (autrefois appelés « revolving »), il est forcément intéressant de les consolider au moyen d’un regroupement de crédits qui les rendra amortissables avec un taux fixe et, surtout, moins élevé sans compter la très sensible économie qui sera réalisée au passage sur le coût de l’assurance emprunteur !