L’excédent commercial est une condition dans laquelle un pays a une balance commerciale positive avec d’autres pays. Les pays qui bénéficient d’un excédent commercial ont plus d’argent entrant que sortant. Cela comprend à la fois l’argent pour les produits que le pays exporte et l’argent dépensé par les visiteurs étrangers dans le pays. Lorsqu’une nation a un excédent commercial, elle a plus de contrôle sur sa propre monnaie.

Les exportations comprennent les biens et services produits dans un pays et vendus à un ou plusieurs autres pays. Les exportations des pays ont une valeur plus élevée que les importations. La balance commerciale est la différence entre la valeur des exportations et des importations au cours d’une période donnée. Un solde positif est un excédent et un solde négatif est un déficit commercial .

Découvrir :  Quel est le rôle du PIB en macroéconomie ?

Un excédent commercial indique qu’il y a plus de demande pour les exportations d’un pays que pour les produits et services étrangers. Il y a donc un taux d’emploi plus élevé à l’intérieur du pays et le niveau de vie est augmenté. Une balance commerciale positive joue un rôle important dans la croissance économique de tout pays.

L’excédent commercial de biens et de services influence non seulement le niveau d’emploi dans un pays, mais il affecte également le niveau des prix et le taux d’inflation dans son économie. À mesure que la demande de biens et services d’un pays augmente, les producteurs augmentent leur production pour répondre à la demande accrue. Cela génère à son tour des revenus supplémentaires qui augmentent la croissance de l’économie du pays. Lorsque l’économie se développe, la production, ou produit intérieur brut , augmente et les citoyens peuvent se permettre un mode de vie plus cher.

Découvrir :  Qu'est-ce que le PIB réel ?

L’augmentation de l’excédent commercial présente des inconvénients. Une augmentation des exportations nettes forcera la production à répondre à la demande étrangère en augmentant la demande de main-d’œuvre et de biens et services de ressources. Une demande accrue augmentera le coût des salaires et des matières premières, ce qui augmente le coût de production. Cela conduit à une augmentation des prix de détail des biens et services. Par conséquent, à mesure que l’excédent commercial augmente, l’inflation augmente également.

Un déficit commercial a un effet modérateur sur l’économie en ce sens qu’il ralentit la croissance et augmente le chômage à mesure que la demande de travailleurs diminue. Qu’un déficit ait un effet négatif ou positif dépend de qui est touché. L’augmentation du déficit du commerce extérieur , par exemple, peut être une bonne chose du point de vue du consommateur individuel, car il finirait par payer des prix plus bas pour les biens. Les producteurs et les revenus salariaux en seraient toutefois affectés.

Découvrir :  Qu'est-ce que la réforme monétaire ?

Une autre mesure de l’excédent commercial et du déficit commercial est leur relation avec le cycle économique d’une économie. Si un pays se trouve en forte expansion, une stratégie consiste à importer davantage et à offrir plus de concurrence sur les prix. Cela limite l’inflation et offre une offre de biens et de services plus variée que ce qui est normalement disponible. D’un autre côté, pendant une récession, l’économie serait mieux servie en exportant davantage, créant ainsi plus de demande et plus d’emplois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.