Réussir un entretien d'embauche

Réussir un entretien d’embauche

Une fois le CV retenu, l’heure est à la rencontre avec le futur employeur. Un rendez-vous déterminant où le candidat devra avant tout faire bonne impression.

Vous avez répondu à une annonce ou encore postulé de façon spontanée dans une entreprise ? La suite logique de cet acte de candidature est de rencontrer votre futur employeur. C’est l’entretien d’embauche. Un moment important qu’il est primordial de bien préparer !

Un instant crucial de séduction

L’entretien d’embauche est souvent stressant pour le candidat à un poste. Si le CV est retenu comme suffisamment intéressant par le recruteur, le plus gros du travail reste encore à faire. En effet, outre les qualités professionnelles, l’entretien d’embauche vise à juger l’homme ou la femme dans ses attitudes, sa présentation, son aisance, sa maturité… Sachant que la première impression est toujours déterminante, le candidat doit mettre tous les atouts de son côté. Pour y parvenir, il est nécessaire de prendre le maximum d’informations sur l’entreprise en amont du rendez-vous. Le premier réflexe lorsque l’on vous appelle est donc de chercher à en savoir plus sur l’environnement du recrutement. N’hésitez pas à poser des questions à l’assistante du recruteur qui appelle pour vous convoquer ou à la secrétaire chargée des convocations d’un cabinet de recrutement. Essayez de savoir par exemple si vous êtes nombreux à avoir été convoqués pour le poste, qui vous recevra (le patron, le directeur des ressources humaines, le chef de service…). Si l’annonce est peu détaillée, tentez d’en savoir plus sur le type de compétences recherchées et si possible décelez ce qui a fait mouche sur votre CV. Tant que possible, avant la date du rendez-vous, allez à la pêche aux informations sur la société. Est-elle petite ou grande, qu’elles sont ses activités, est-elle leader sur son secteur… Plus vous aurez d’informations en amont et plus vous pourrez montrer à votre interlocuteur que vous êtes intéressé par le poste offert.

J-1 : préparez-vous !

Sachant que le pire ennemi d’un recrutement est le flou et le mensonge, préparez pour votre entretien d’embauche tous les justificatifs qui pourront vous être utiles (contrats de travail précédents, diplômes, attestations de stages, liste de contact des personnes référentes de vos anciennes places…). N’emmenez pas de bulletins de salaire : votre futur employeur n’a nul besoin de connaître votre précédente rémunération. En préparation à votre rendez-vous pensez également à passer chez le coiffeur si nécessaire et choisissez vos vêtements pour le lendemain afin de vous éviter le stress du choix de la tenue au dernier moment. Faîtes une bonne nuit de sommeil pour arriver autant que possible reposé à votre entretien.

Le jour J : du calme et de l’aplomb

Le jour du rendez-vous, vous devez mettre toutes les chances de votre côté. Relisez attentivement l’annonce à laquelle vous avez répondu pour vous imprégner de la culture de l’entreprise que vous allez rencontrer. Soignez votre présentation vestimentaire mais aussi vos gestes et votre langage. Même si votre interlocuteur vous invite à vous mettre à l’aise, gardez de la distance et allez droit à l’essentiel. Inutile de vous lancer dans une description par le menu de votre parcours professionnel, faîtes ressortir les principaux traits de votre profil quitte à y revenir plus longuement ensuite en fonction des questions. De votre côté, n’hésitez pas à poser des questions car en effet, un entretien d’embauche est un dialogue. En vous intéressant à la conversation, vous pourrez plus facilement rebondir sur les réponses et mieux défendre votre candidature.

Le saviez-vous ?

Lors d’un entretien d’embauche, 55 % du message est transmis par le langage corporel. La voix intervient pour 38 %, tandis que les mots ne comptent que pour 7 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *