Le Contrat Jeunes en Entreprise favorise l’embauche

Le Contrat Jeunes en Entreprise a pour objectif de faciliter l’embauche des jeunes âgés de 16 à 25 ans, peu ou pas qualifiés, pour un emploi en contrat à durée indéterminée. Il permet à l’entreprise d’obtenir des aides de l’Etat jusqu’à 3 ans après l’embauche.

Le Contrat Jeunes en Entreprises est destiné à favoriser l’embauche de jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus remplissant certaines conditions ou titulaires d’un contrat d’insertion dans la vie sociale. L’embauche peut être réalisée dans le cadre d’un contrat à durée indéterminée ou d’un contrat de professionnalisation à durée indéterminée. Le Contrat Jeunes en Entreprise permet à l’employeur de bénéficier d’une aide forfaitaire de l’Etat durant 2 ou 3 ans.

 

Qui peut bénéficier du Contrat Jeunes en Entreprise ?

Tout jeune âgé de 16 à moins de 26 ans peut bénéficier du Contrat Jeunes en Entreprise. Ce dernier doit répondre à plusieurs conditions. Il doit avoir un niveau de formation inférieur au baccalauréat général, professionnel ou technologique… Ou, le jeune doit résider en zone urbaine sensible ou être titulaire d’un contrat d’insertion dans la vie sociale ou encore être demandeur d’emploi inscrit depuis plus de 6 mois Le jeune ne doit pas avoir été employé dans l’entreprise dans les douze mois précédant son embauche sauf s’il était titulaire d’un contrat à durée déterminée ou intérimaire.

Tout employeur ou association affiliés à l’Unédic ainsi que les employeurs de pêche maritime ou un groupement d’employeurs à l’exception des particuliers employeurs, des collectivités locales, des établissements publics, des sociétés d’économie mixte peuvent engager un Contrat Jeunes en Entreprise. L’employeur ne doit pas avoir procédé à un licenciement pour motif économique dans les six derniers mois précédant le recrutement. Il doit être à jour du paiement de ses cotisations et contributions sociales.

Les avantages pour le jeune et l’employeur

L’avantage principal du Contrat Jeunes en Entreprise est la possibilité offerte à des jeunes peu qualifiés de trouver un emploi en CDI et de bénéficier d’une formation en alternance. D’autre part, le jeune employé peut bénéficier d’un bilan de compétences et d’une validation de ses acquis. L’employeur ayant recours au Contrat Jeunes en Entreprise obtient des aides de l’Etat pendant les 3 premières années du CDI. Ces aides peuvent être versées à taux plein les deux premières années et à 50% la troisième année.

Le dispositif de soutien à l’emploi des jeunes en entreprise a fait l’objet de plusieurs modifications successives, la dernière date du 15 juin 2006. Le régime applicable dépend donc de la date de conclusion du contrat de travail. Le montant de l’aide, sa durée de versement et le délai de dépôt de la demande de SEJE varient aussi en fonction du profil du jeune embauché et des conditions d’emploi.

L’aide de l’Etat au titre du dispositif de soutien à l’emploi des jeunes en entreprise s’effectue à partir d’un formulaire généralement mis à disposition des employeurs par l’Assedic. L’aide est versée trimestriellement par l’Assedic.

Le saviez vous ?

Le jeune peut rompre le contrat pour suivre un contrat d’apprentissage, de qualification, ou une formation professionnelle continue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *