Qu’en est-il du crédit immobilier en 2020 ?

 

L’attention des investisseurs immobiliers se porte tous sur la santé du crédit en 2020. Quels seront les éléments qui vont faire leur entrée ? Quelle serait l’évolution des taux ? Et qu’en sera-t-il des conditions des banques ?

Bilan du taux de crédit immobilier en 2019

En 2019, les taux de crédit immobilier ont été au plus bas. Une baisse qui a fait grimper le nombre d’emprunteurs souhaitant faire acquisition d’un bien immobilier. Les banques ont été plutôt souples. Une souplesse qui n’a pas été pourtant propice au secteur, car aujourd’hui, les demandes sont nombreuses et les offres ne suivent pas le rythme précise le site financier credifina.com.

Face à cette situation, les autorités ont montré quelques signes d’inquiétudes, et les banques se sont mises en alerte. Des mesures ont été ainsi prises afin de freiner cette forte demande. Les conditions d’obtention d’un crédit immobilier sont devenues plus strictes depuis fin 2019. Et les taux ont commencé à reprendre de l’envol.

Les établissements de crédits, qui ont constaté leur bilan positif, se sont permis de se montrer beaucoup plus exigeants par rapport à accorder un crédit immobilier à tel ou tel profil. Beaucoup de dossiers, jugés assez complexes, n’ont pas encore été traités et devront attendre cette année 2020. Même si le nombre de crédit immobilier ayant été signé en décembre 2019 n’a pas encore été dévoilé, on peut déjà supposer une baisse des nombres.

Crédit immobilier 2020 : Les ménages modestes seront-ils mis à l’écart ?

Afin d’éviter une éventuelle « explosion » dans le secteur immobilier, beaucoup de banques ont durcit leur condition d’octroi de crédit en décembre 2019. L’adoption de nouvelles règles plus strictes sera alors à envisager pour cette année.

Les ménages les plus modestes risqueront d’être mis à l’écart par les banques. Et les chiffres révèlent même que 10% des dossiers en cours n’auront probablement pas de réponse positive.

La plupart des banques s’appuieront désormais sur les recommandations du Haut conseil de stabilité financière, sous la présidence de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie. Voici notamment les deux grandes lignes à connaître sur ce point :

  • Les crédits immobiliers ne doivent pas durer plus de 25 ans
  • Les ménages ayant un taux d’endettement de plus de 33% ne peuvent pas bénéficier de crédits immobiliers.

Cependant, les statistiques démontrent que près de 20% des nouveaux souscripteurs ne respectent pas ces nouvelles règles. Et les chiffres sont claires, plus d’un million d’investisseurs se trouveront lésés face à cette situation.

La panique totale au niveau des nouveaux acheteurs, qui désormais, devront multiplier leurs bagages afin de fournir à la banque un dossier bien solide pour voir leur demande être acceptée.

Comment trouver un financement sans se ruiner ?

Acheter une nouvelle voiture, réaménager sa maison, partir en voyage, … autant de projet en tête, et pourtant vous n’avez pas les moyens pour. Pas de panique, demander un crédit à la banque est toujours possible. Cependant, les demandes qui s’accumulent peuvent à la fin devenir lourdes et entraîner dans une situation de surendettement. De ce fait, quelle serait la solution pour trouver un financement sans se ruiner ?

Trouver un financement n’est pas une mince affaire. Que ce soit pour trouver des fonds de démarrage de votre activité, ou encore de l’argent pour satisfaire ses besoins et réaliser ses projets. Pour vous aider alors à trouver la bonne solution adaptée à vos besoins. Voici quelques techniques qui peuvent être utiles.

Bien choisir votre prêt bancaire

La banque vous propose plusieurs possibilités de prêts. A vous de choisir celui qui vous convient. Généralement, vous avez un prêt personnel et un prêt affecté. Le prêt personnel, coûtant souvent bien plus cher, vous offre beaucoup plus de liberté de gestion de votre argent par rapport au prêt affecté. Les documents à fournir à la banque seront en conséquence moins nombreux. Attention cependant, si vous êtes à la recherche d’une solution de crédit économique, c’est loin d’être la meilleure solution.

Aujourd’hui, de plus en plus d’emprunteurs se ruent vers le prêt dit « renouvelable ». Il s’agit d’un crédit vous ouvrant les portes à une somme mensuelle allant jusqu’à 5000 euros. C’est un crédit pas cher, et qui est facilement remboursable étant donné ses mensualités flexibles.

L’art de la négociation de prêt

Pour trouver un financement sans courir aucun risque de surendettement futur, il est important de savoir maîtriser l’art de la négociation de prêt. Plus vous négociez, pour vous aurez la chance d’obtenir un crédit à taux bas et des mensualités adaptées à votre budget. Si vous n’êtes pas à l’aise à négocier devant votre banquier, vous pouvez toujours faire appel à un courtier qui s’occupera des démarches pour vous. En tout cas, afin d’éviter de souscrire à n’importe quel crédit bancaire, il serait plus sage de prendre d’abord le temps de comparer les offres des concurrents.

Faire un rachat de crédit

Si vous avez plusieurs crédits à votre actif, les banques vous proposent aujourd’hui de vous racheter votre crédit à des conditions beaucoup plus attractives que votre situation actuelle. Avec cette démarche, vous aurez le choix de regrouper toute ou une partie de vos crédits en cours. Et à l’issue, vos mensualités seront réduites et beaucoup plus simples à gérer.

En bonus, un rachat de crédit peut vous ouvrir les portes à d’autres possibilités de financement de vos nouveaux projets dans les meilleures conditions.

 

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.